Lymphologie

En France, environ 250 000 personnes souffrent d'un lymphoedème après leur cancer et la prévalence du lymphoedème congénital ou primaire est de 1 personne pour 6000. Ce gonflement des tissus d’une partie du corps dû à une mauvaise circulation de la lymphe (liquide riche en protéines) nuit à la qualité de vie et peut favoriser des infections locales ou généralisées. Le port d’un appareillage de compression et de contention au quotidien est essentiel dans la prise en charge du lymphoedème. C'est un élément clé du traitement. Les vêtements mobilisateurs ou drainants et les bandages auto-ajustables facilitent l'observance chez soi. La compression sur mesure faite chez un orthopédiste est idéale pour la journée, associée par exemple avec un panty ou legging drainant. Les appareils de préssothérapie à domicile, d'aides à l'enfilage et les produits d'entretien au quotidien sont aussi des aides précieuses pour vous aider au jour le jour.

Filtres actifs

Juzo Softcompress Bras

Prix 45,83 €

Vêtement mobilisateur pour le bras, livré avec plaque pour le dos de la main et pad pour le creux du coude.
A porter sous un bandage réducteur en traitement intensif ou en vêtement de nuit.
Existe en 6 tailles.

Disponibilité: Out of stock

La thérapie décongestionnante du Lymphœdème

La thérapie décongestionnante du lymphoedème s'appuie sur 3 points essentiels :

  • 1- drainage lymphatique manuel et application de bandages réducteurs multi-couches,
  • 2- compression médicale sur mesure,
  • 3- soins cutanés.


Drainage et bandages pour réduire l'œdème

Phase 1 : phase de décongestion

La première phase vise à améliorer la circulation de la lymphe dans la région atteinte, à assouplir les tissus durs et fibrosés et à faciliter l'évacuation des liquides, riches en protéines.
Cette phase est composée d'un drainage lymphatique manuel (technique de massage thérapeutique) réalisé par un kinésithérapeute, d'un traitement par bandes de contention (Mobiderm, Softcompress, bandes à allongement court …) ainsi que des soins cutanés (hydratation par exemple avec Juzo Lymph Lotion).
Pour maintenir un état de décongestion après un drainage, il convient de procéder immédiatement après, à un traitement par bandages réducteurs afin de réduire une nouvelle accumulation de liquide lymphatique.

Phase 2 : phase de maintien

Durant la deuxième phase, les séances de drainage lymphatique manuel sont réduites en fonction du besoin thérapeutique individuel et on essaie de maintenir durablement et d'optimiser le résultat obtenu grâce à une compression sur mesure.

Étant donné que dans la phase de décongestion il y a des variations de volume et donc de circonférences qui peuvent être importantes, la partie du corps concernée doit être comprimée à l'aide de bandes de contention (allongement court) et de vêtements mobilisateurs (Juzo SoftCompress, Thuasne Mobiderm …).

À la fin de cette phase, lorsqu'on rencontre moins de variations et de réductions du volume, les bandes de compression utilisées sont remplacées par des vêtements de compression sur mesure et adaptés, afin de maintenir le résultat thérapeutique. Ces orthèses élastiques sont fabriquées individuellement et sur mesure pour chaque patient.

Les vêtements de compression mobilisateurs et drainants pour contenir le lymphoedème

Outre le port de compression la journée, il est important de prendre soin de son lymphoedème le soir chez soi et la nuit.
En rentrant, ne pas hésiter à prendre une douche avec un savon hydratant au pH neutre et ensuite bien hydrater le membre atteint (par exemple, Lymph Lotion ou crème Vital Balsam de Juzo, huile drainante d'Eona).
Pour déambuler chez soi, on peut utiliser le chausson Compreboot Plus de Sigvaris, à porter en complément de sa compression ou de son bandage auto-ajustable.
Pour faciliter le bandage multi-couche, on peut utiliser le manchon Softcompress ou Mobiderm, ainsi que la botte softcompress ou Mobiderm autofit. Attention, certains produits n'existent qu'en sur-mesure et ne sont donc pas disponibles sur ce site.
Pour ceux que le bandage tous les soirs rebutent, il existe un grand choix de bandages auto-ajustables (Juzo, Jobst, Circaid) que l'on peut poser en complément d'autres accessoires (pelotes, pad).
En complément, vous pouvez également utiliser un appareil de pressothérapie à domicile.

Les aides au quotidien pour mieux vivre le lymphoedème

La peau des patients souffrant d'œdèmes (lymphoedème, lipoedème, œdème veineux) est très sensible et sujette aux inflammations et infections.
En raison de l'application de bandages de compression et du port de vêtements de compression au quotidien, la peau s'assèche et commencer à démanger. Si elle n'est pas bien hydratée, des zones squameuses ou fissurées peuvent apparaître, via lesquelles les bactéries peuvent pénétrer plus facilement dans la peau. Dans le cas de lymphœdèmes, cela peut entraîner des complications comme l'érysipèle ou d'autres inflammations bactériennes.
Vous devez soigneusement appliquer, matin et soir, sur votre peau un soin riche hydratant (par ex. Juzo Lymph Lotion). Attention à ce que la lotion soit totalement absorbée par la peau avant d'enfiler vos vêtements de compression.
Une fois la peau hydratée, la compression ne glisse plus et tient en place toute la journée. Mais elle est du coup plus difficile à enfiler. N'hésitez pas à vous aider des gants Juzo spécialement conçus pour la compression où des aides à l'enfilage (Arion Easyslide).