FERMETURE : Nous serons fermés du 26/07 au 11/08/24 inclus. Nous vous remercions de votre compréhension.

Bandages

Bandes et bandages de contention pour le traitement du lymphœdème

Dans le cadre du traitement du lymphœdème, le port de bandages réducteurs la nuit est fondamental si l’on veut maitriser au mieux son lymphœdème. Ces bandages sont fait de plusieurs couches de bandes à allongement court, c’est-à-dire avec des bandes qui ont peu d’extensibilité (bandages multi-couches). On parle donc de contention et non de compression (vêtement élastique type chaussette, bas, collant ou manchon de compression). Combiné avec de la bande mobiderm de Thuasne ou de la bande Soft Compress de Juzo, il apporte un effet drainant et décongestionnant et facilite le drainage du membre concernés. Il est possible également d’ajouter des pelotes retro-malléolaires au niveau des chevilles ou une pelote spécifique pour le dos de la main afin d’obtenir un meilleur résultat pour ces zones difficiles à récupérer. Avec le mobiderm, il est conseillé d’ajouter une bande coton sur la peau, type Medica 315. La bande SoftCompress étant en coton et lavable à 90°C, elle peut s’utiliser directement à même la peau.

Filtres actifs

Pelote Malléolaire (la paire)

Prix 5,75 €

Pelote de forme anatomique pour la cheville (coussinets profilés en silicone) exerçant pendant les mouvements un effet massant sur les tissus, qui s'en trouvent stimulés. Vendu par paire

Availability: Out of stock

Pelote compressive pour la main

Prix 22,00 €

Pelote de forme anatomique pour la main (coussinet profilé en silicone) exerçant pendant les mouvements un effet massant sur les tissus, qui s'en trouvent stimulés. Existe en 2 longueurs.

Availability: Out of stock

Le bandage multicouches : traitement réducteur du lymphoedème

Le bandage multicouches à allongement court est une superposition de bandes peu ou pas extensibles ayant pour but la diminution du volume du membre concerné et un assouplissement de l'œdème.
En général, il se décompose comme suit (mais chacun sa méthode, tant que les résultats sont là) :

  1. protection tubulaire en coton pour la peau (Medica 315) ;
  2. bandes mobilisatrices pour un sous bandage (dont la fonction est de protéger et d'uniformiser les diamètres du membre, des zones rétromalléolaire, de la zone de la rotule, etc. : Mobiderm Thuasne, SoftCompress Juzo, pelotes du Dr Rotter Juzo, pelotes pour la main Juzo …) ;
  3. bandes pour orteils ;
  4. bandes à allongement court ;
  5. ruban adhésif en papier.

La tension exercée par le bandage est étroitement liée aux capacités et à l'expérience de l'opérateur.


Caractéristique des bandes utilisées

Les caractéristiques des bandes sont déterminées avant tout par le degré d'extensibilité et le degré d'élasticité. L'extensibilité est la capacité d'allongement de la bande si celle-ci est soumise à un étirement. L'élasticité est la capacité de la bande à reprendre sa forme d'origine après une extension.
Plus la bande est élastique, plus la pression au repos est élevée (et donc difficilement tolérable la nuit), moins la bande est extensible, plus la pression au repos est faible. Par pression de repos on entend la pression exercée par la bande avec le membre au repos et, à l'inverse, par pression de travail on entend la pression exercée par la bande avec le membre en mouvement.
Les bandes à allongement court utilisées exercent une faible pression au repos et une forte pression au travail. Sa faible élasticité lui confère les caractéristiques d'un plâtre. Si on ne bouge pas, le muscle est au repos et la pression est faible. Si on fait une activité sportive sous bandage multicouches à allongement court, le muscle se gonfle et rencontre une plus grande résistance que sous un bas ou un manchon élastique. La pression de travail est donc élevée.

Le nombre de couches et la technique utilisée lors de la réalisation du bandage ont une influence directe sur la pression exercée. En effet, plus le nombre de couches est élevé, plus la pression exercée est élevée.


Quelles sont les caractéristiques du bandage idéal ?

Un bon bandage doit exercer un niveau de compression qui doit être efficace et reproductible. Il ne doit pas bouger (notamment à la marche) et tenir en place entre 24 et 48h dans l'idéal. Le bandage doit être toléré par le patient et ne pas provoquer d'effets secondaires tels que douleur, forte démangeaison ou zones d'hyperpression.
Si de tels désagréments surviennent, le bandage doit être immédiatement retiré.
On utilise de préférence pour le traitement des lymphœdèmes un bandage à allongement court, c'est-à-dire doté d'une pression de travail élevée et d'une faible pression de repos.
Cela permet de faire « travailler » le bandage lorsque le patient est en mouvement et d'éviter de provoquer des désagréments pendant le repos.


Traitement de la peau

Le lymphœdème tend à provoquer une déshydratation cutanée et il est donc fondamental de maintenir un niveau d'hydratation optimal de la peau et de la désinfecter soigneusement en cas de coupure ou blessure, même minime. Le but est d'éviter que des infections telles qu'une lymphangite ou un érysipèle ne surviennent (infections du système lymphatique qui se manifestent cliniquement par de fortes fièvres, des rougeurs et une hausse de la température du membre concerné, ainsi que par une augmentation ou même le déclenchement du lymphœdème).

C'est pour ces raisons que l'utilisation de crèmes à fort pouvoir hydratant (Lymph Lotion de Juzo, QuantaDerm de PhytoQuant) permet de protéger la couche supérieure de la peau d'éventuelles lésions.


La kinésithérapie sous bandage

La réalisation avec son kinésithérapeute d'exercices musculaires ciblés avec le membre bandé renforce l'effet drainant et décongestionnant du bandage multicouches. Sa rigidité permet d'avoir une pression de travail élevée et d'obtenir des résultats significatifs.
Les exercices seront choisis en fonction des caractéristiques cliniques du patient et devront être effectués également à domicile afin d'améliorer le résultat général de la thérapie.


Product added to compare.