Manchons standards

Si vous n’avez pas le temps de faire un manchon sur mesure chez un professionnel, ce qui est l’idéal, et que vous avez besoin d’une compression en urgence, par exemple pour un voyage en avion, vous pouvez opter pour un manchon standard de la gamme Mediven Harmony. Il se décline en plusieurs formats selon la location de l’œdème : manchon, mitaine, gant avec les doigts et en 3 coloris.

Attention à bien respecter la mesure du poignet, quitte à prendre un peu plus grand afin d’éviter tout effet garrot qui pourrait déplacer l’œdème vers la main. Dans le moindre doute et si la main a tendance à gonfler, il ne faut pas hésiter à ajouter une mitaine ou un gant pour plus de précaution.

%%%%%
Les gammes de manchons et gants standards sont à utiliser sur un lymphœdème modéré ou en prévention. Ils existent en différentes classes de compression. Ils ne remplacent en aucun cas un véritable sur mesure mais peuvent dépanner dans bien des cas.

Avantages et inconvénients du gant skin indémaillable de Thuasne
Nous utilisons par exemple le gant skin indémaillable de Thuasne pour un léger œdème de la main, soit seul, soit en complément d’un manchon associé à une mitaine sur mesure. Sa finesse permet une grande liberté de mouvement et facilite le quotidien.
Accessible financièrement, il peut dépanner dans bien des cas.
Attention, ce gant reste un produit standard, il faut donc toujours veiller à ne pas avoir d’effet garrot au poignet.
Pour plus d’efficacité sur le dos de la main, zone toujours compliquée à comprimer comme on le souhaiterait, on peut y associer une pelote compressive pour la main de Juzo à glisser sous le gant.

La gamme Mediven Harmony
Nous utilisons la gamme de manchons, mitaines et gants Mediven Harmony dans le cadre d’un lymphœdème léger ou en prévention, dans les problèmes vasculaires ou en suite post-opératoire type chirurgie esthétique.

Indications

Maladies veineuses chroniques et thromboemboliques :

•    Malformations veineuses
•    Thrombose veineuse superficielle
•    Thrombose des veines des bras
•    Traitement après une thrombose
•    Syndrome post-thrombotique
•    Prévention de la thrombose pour les patients mobiles Œdèmes
•    Œdèmes lymphatiques
•    Œdèmes post-traumatiques
•    Œdèmes post-opératoires
•    Œdèmes de reperfusion post-opératoires
•    Œdèmes idiopathiques cycliques
•    Lipœdèmes
•    Obstructions découlant d’une immobilité (parésie et parésie partielle des extrémités)
•    Œdèmes causés par des médicaments qu’on ne peut pas substituer
•    Traitement à la suite de brûlures
•    Traitement des cicatrices

Contre-indications
Dans les cas suivants, vous ne devez pas porter d’accessoire de compression médicale :
•    Occlusion artérielle périphérique avancée (lorsque l’un des paramètres suivants est vérifié : indice de pression systolique [IPS] < 0,5, pression artérielle de la cheville < 0 mm Hg, pression des orteils < 30 mm Hg ou pression transcutanée d’oxygène [TcPO2] < 20 mm Hg dos du pied). En utilisant des matériaux non élastiques, il est possible de tenter un traitement de compression avec une pression artérielle de la cheville entre 50 et 60 mm Hg sous contrôle clinique étroit.
•    Insuffisance cardiaque décompensée (NYHA III + IV)
•    Phlébite septique
•    Phlébite bleue

Dans les cas suivants, la décision du traitement doit dépendre d’une analyse des risques et des bénéfices ainsi que du choix de l’accessoire de compression le plus approprié :
•    Dermatoses fortement suintantes
•    Incompatibilité avec le matériau de compression
•    Troubles sévères de la sensibilité des extrémités
•    Neuropathie périphérique avancée (p. ex. en cas de diabète sucré)
•    Polyarthrite chronique primaire

Si vous n’êtes pas certain ou certaine que l’une ou plusieurs de ces points vous concernent, veuillez consulter votre médecin ou le professionnel de la santé spécialisé de votre choix.

Filtres actifs